Mme Blerta Aliko, Représentante Résidente du PNUD en Algérie lors de son discours d'ouverture. crédit photo: A.Touati/PNUD Algérie

Monsieur le Représentant du Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales, et de l’Aménagement du territoire,

Messieurs les représentants des Ministères et des agences publiques,

Messieurs les représentants des autorités locales,Messieurs les représentants de la société civile,

Je suis heureuse d’être parmi vous pour la présentation du Guide méthodologique pour l’élaboration de plans communaux de prévention des risques, élaborés de manière participative avec différents secteurs et articulés aux Plans Communaux de Développement de Nouvelle Génération, et de lancement de la formation-action qui mènera à l’élaboration d’un premier plan communal de prévention des risques, pour la commune de Ouled Ben Abdelkader, commune pilote du CapDeL pour la Wilaya de Chlef.

L’évènement d’aujourd’hui vient mettre en lumière l’appui du CapDeL à la gestion des risques, et donc à la résilience des territoires algériens et à la continuité de leurs processus de développement local.Ce processus est mené par la Direction Générale de la Protection Civile du Ministère de l’Intérieur et le Programme des Nations Unies par le Développement dans le cadre du CapDeL, qui est cofinancé par l’Union Européenne aux grandes réformes menées par le Gouvernement algérien, et notamment celle des collectivités locales.

Cet accompagnement à la gestion participative, multisectorielle et multiniveau des risques en Algérie, notamment au niveau local, fait partie de l’appui du CapDeL aux grandes réformes de l’Algérie, en matière de démocratie participative, de diversification de l’économie et de développement local.

 L’approche multisectorielle, multi-acteurs et multiniveau prônée par le CapDeL, permet à la démocratie participative d’apporter un effet transformateur pour les populations locales, pour maintenir leur niveau d’engagement. Dans ce cadre, la prévention des risques permet d’éviter que, chaque année, des inondations, des feux de forêts ou d’autres catastrophes majeures viennent mettre à mal les résultats obtenus par le Gouvernement national, les autorités locales, la société civile et les citoyennes et citoyens pour le développement de leur territoire.

Les communes pilotes sont des laboratoires pour la création d’un modèle algérien de développement local, avec les organisations de la société civile comme moteurs du processus. En moins de trois ans, le CapDeL a pu aider les acteurs locaux à :

 -        réaliser un état des lieux exhaustif du développement local, le diagnostic territorial ;

-        organiser la gouvernance concertée de leur commune, à travers les Chartes de la participation citoyenne ;

-        renforcer les liens entre la société civile et les citoyens et citoyennes, d’une part, et le processus de développement local, d’autre part, pour améliorer leur représentativité et l’impact de leur action ;

-        installer des mécanismes de dialogue pour la société civile, les Conseils Consultatifs communaux ;

-        faire fonctionner ces mécanismes, et les articuler avec les autorités locales, commune, daïra et wilaya ;

-        renforcer les capacités de tous ces acteurs, pour conduire une planification de qualité ;

-        impulser la réponse à cette planification à travers des politiques, programmes et projets capables de transformer la vie des populations et des territoires ;

-        et rattacher ces processus locaux au cadre légal et aux politiques nationales, que le CapDeL appuie également, notamment en matière de Développement Economique Local, de gestion des risques, et de modernisation de l’administration.

Le Guide méthodologique permettra l’élaboration dans les jours qui viennent du premier plan communal de prévention des risques, celui d’Ouled Ben Abdelkader. Il est le résultat d’un parcours de renforcement des capacités qui a inclus 50 représentants de la Protection Civile au niveau national et local, et 8 Ministères sectoriels impliqués dans la prévention des risques.

Ce renforcement des capacités a été mené, main dans la main, par les experts italiens et la DGPC. Basé sur l’approche « Apprendre en faisant » privilégiée par le CapDeL, il a compris :

-        Une analyse conjointe de la situation et une priorisation des actions à entreprendre ;

-        La création et l’utilisation par la DGPC et huit ministères d’un simulateur de crise incluant la prévention des risques ;

-        Diverses formations et sensibilisations à des cadres de la DGPC et des Ministères concernés par la prévention des risques sur la gestion participative des risques et la planification locale ;

-        Et l’élaboration et la diffusion d’une enquête sur la prévention des risques, dont la DGPC nous présentera aujourd’hui les résultats dans les communes pilotes.

 La collaboration entre experts italiens et algériens se poursuivra l’année prochaine, avec :

 -        L’accompagnement de l’élaboration des plans communaux de prévention des risques des autres communes pilotes du CapDeL, sur la base des leçons apprises à Ouled Ben Abdelkader

-        La sensibilisation aux populations scolaires et aux médias sur la prévention et la gestion participative des risques ;

-        Et le plan de communication sur les risques majeurs.

Au final, l’appui du CapDeL à la gestion des risques, et le travail formidable de la DGPC, et tout particulièrement de Mme Bradai, tout comme l’appui technique d’excellence des experts du réseau de Collectivités Locales italiennes FELCOS Umbria, a permis d’obtenir de renforcer l’application par l’Algérie des priorités du  protocole de Sendai:

     Comprendre les risques de catastrophe ;

-        Renforcer la gouvernance des risques de catastrophe pour mieux les gérer ;

-        Investir dans la réduction des risques de catastrophe aux fins de la résilience ;

-        et renforcer l’état de préparation aux catastrophes pour intervenir de manière efficace et pour « mieux reconstruire » durant la phase de relèvement, de remise en état et de reconstruction.

Mesdames et Messieurs, je vous remercie pour votre attention, et je vous souhaite à toutes et tous de continuer le travail formidable que vous faites, pour votre commune, pour votre pays, dans le cadre des processus qu’appuie le CapDeL.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global