Photo: Capdel/PNUD

En janvier 2021, l’association Qanadil el amel (candles of hope) a lancé son projet ‘Femmes et agriculteurs de Timimoun pour la valorisation de la variété de datte « H’mira » comme source d'influence sur le développement économique et social’, financé par le Programme CapDeL au profit de 20 femmes de la commune de Timimoun. Issues de familles en situation difficile, les femmes bénéficiaires du projet ont été formées par l’association dans divers domaines, dont la transformation de la datte « Hmira » en pâte, en Rob (sirop sucrée pour nappage ou pour agrémenter diverses sauces), et la mise en sous-vide des dattes. Elles ont également été formées aux normes d’hygiène et de sécurité et en pâtisserie.

La datte « Hmira » est une variété importante pour la biodiversité, et de par sa valeur nutritionnelle. En effet, sa valeur énergétique et sa richesse en fibres font d’elle un aliment de haute qualité. Elle n’est pourtant pas valorisée et risque, selon les habitants de la région, d’être complétement délaissée au profit de variétés plus prisées.  

La création de cet atelier de transformation de la datte « Hmira » à Timimoun vise l’insertion professionnelle des femmes, mais aussi la réhabilitation de cette variété qui représente actuellement près de 80% des palmiers de Timimoun, pour en faire un des leviers du développement économique local.

 

Au démarrage du projet, Fayrouz, la cheffe de projet, n’a pas hésité à arpenter les « Ksars » (palmeraies) avec ses collègues pour sensibiliser les fellahs sur la qualité de cette variété et de la nécessité de sa préservation à travers, notamment, la transmission des bonnes pratiques culturelles pour sa valorisation et son stockage. Fayrouz fut aussi un des éléments facilitateurs et encourageant pour les femmes bénéficiaires du projet, qui ont vu en elle un exemple à suivre.

Au-delà des techniques apprises dans le cadre du projet, les bénéficiaires ont innové avec de nouveaux produits naturels bio, à base de la datte « Hmira », tels que la pâte à tartiner ou le miel de datte. La datte fut aussi sublimée sous différentes formes de gâteaux et de friandises. Même si aujourd’hui Fatma, l’une des bénéficiaires et responsable des ventes au niveau de l’atelier, affiche avec fierté le fruit du travail des femmes de l’atelier, de grands défis les attendent, notamment pour accéder à des marchés qui puissent leur permettre de pérenniser leur activité et réaliser des revenus durables pour elles et leurs familles.  Au-delà de l’aspect financier, elles sont très fières de faire revivre ce patrimoine naturel de leur territoire et de contribuer ainsi à sa valorisation et au développement local.

Icon of SDG 05 Icon of SDG 08 Icon of SDG 10 Icon of SDG 12 Icon of SDG 13

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global