--- Image caption ---

L’Algérie à travers l’Organe National de Prévention et de Lutte contre la Corruption (ONPLC) a organisé jeudi 16 juillet 2020 au Centre International des Conférences Abdelatif RAHAL (CIC), en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement en Algérie (PNUD) et en coordination avec le Ministère des Affaires Etrangères, des consultations avec des experts internationaux afin de bénéficier d’expériences comparatives dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la corruption pour l’élaboration de l’avant-projet de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption.

La séance a été inaugurée par les allocutions de Monsieur Tarek Kour, Président de l’ONPLC suivi par celle de Madame Blerta Aliko, Représentante Résidente du PNUD en Algérie.

Durant son discours, Monsieur Kour a affirmé la volonté politique de la nouvelle Algérie à combattre la corruption et instaurer la transparence dans la gestion des affaires publique en déclarant :« La stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption veillera à bannir la corruption dans une perspective de transformation de la société algérienne et dans un souci de protection et de bonne gestion des biens et deniers publics ».

De son côté, Madame Aliko a rappelé l’intérêt que porte les Nations Unies en général et le PNUD en particulier à la question de la gouvernance démocratique et la lutte contre la corruption en reprenant les propos du Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Antonio Guterres : « Chaque année, des milliers de milliards de dollars, soit plus de 5% du PIB mondial, disparaissent dans des pratiques de corruption ce qui porte gravement atteinte à l’Etat de droit ».

Elle a, par ailleurs, rappelé l’importance de la lutte contre la corruption comme vecteur de développement de toute nation : « La corruption met en péril le bien de nos sociétés, l’avenir de nos enfants et la santé de notre planète. Toutes et tous doivent la combattre dans l’intérêt commun ».

Durant cette première session de consultations techniques, les grandes lignes de l’avant-projet de la stratégie de prévention et de lutte contre la corruption ont été présentées par les cadres et experts de l’ONPLC aux participants présents au CIC, et à travers une visioconférence aux experts internationaux, spécialisées dans le domaine de la lutte et la prévention de la corruption, en l’occurrence : la Représentante de l’Office des Nation Unis de lutte contre la Drogue et le Crime (ONUDC), le Représentant de la Banque Africaine de Développement (BAD), le Représentant de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), le Représentant de la Réforme Pénale Internationale, des Experts internationaux indépendants et des experts du Centre Mondial du PNUD pour la Technologie, l'Innovation et le Développement durable de Singapour et du Centre politique sur les partenariats globaux pour le développement du PNUD de Séoul.

Ces derniers ont exprimé leur disponibilité à enrichir la stratégie et présenter des recommandations selon les normes internationales.

Enfin, les participants ont posé des questions, notamment sur les délais de finalisation de l’avant-projet, ils ont aussi mis l’accent sur le rôle que doit jouer la société civile à travers les différentes institutions.

La deuxième session aura lieu le 21 juillet 2020 prochain, au CIC. L’occasion pour les experts d’apporter leurs recommandations sur l’avant-projet de la stratégie.

 



Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global