Echange entre associations algériennes et associations francaises lors de la mission à Paris. Crédit photo M.Alaoui PNUD/Algérie

--- Dans le cadre du projet "Appui à la réinsertion sociale des détenus", un programme d’échanges de 5 jours a démarré lundi 14 octobre 2019 à Paris (France) en faveurs de 10 associations algériennes, intervenant dans le domaine de la réinsertion sociale des détenus, avec des associations françaises.

Cette mission s’inscrit en continuité avec le programme de formation dont ont bénéficié ces représentants d’association sur les thèmes de l’accompagnement social et psychologique post carcérales et qui avait eu lieu le 3 octobre 2019 à Alger.

Parmi les associations ayant bénéficié de ce programme d’échanges, on peut citer : l’Association Algérie Profonde de Sidi Belabbes, l’Association Feth de Annaba, l’Association Protection de l’Enfant de Bouira, Association El Fadjer de Constantine, l’Association Solidarité pour le Développement de Ouargla, Association Ettahdi de Blida, l’Association Halte d’Oran.

Durant cette mission, les participants ont pu observer, à travers la visite d’associations françaises intervenant elles aussi dans le domaine de la réinsertion sociale des détenus, la mise en application du module sur l’accompagnement social et psychologique du détenu par le personnel associatif ; comment adopter l’organisation des centres d’hébergement d’ex-détenus (es) et leur permettre de s'imprégner de la pratique de prise en charge des femmes ex détenues une fois sortie de prison. Les associations visitées à Paris sont les suivantes : Association le Mouvement pour la Réinsertion Sociale ; Association « CHRS Etoile du Matin » : Centre d’accueil des hommes sortant de détention - Association AURORE ; l’Association FAIRE : accompagnement du public-justice vers l’insertion socio-professionnel ; Fédération Citoyen-Justice ; CHRS SOLEILLET : Centre d’accueil pour femmes avec ou sans enfants sortant de détention – Association Aurore ; Association Wake Up Café : Association d’accompagnement des détenus de leur lieu d’incarcération vers une réinsertion durable.

Pour rappel, le projet de collaboration entre le PNUD et la Direction générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion lancé en 2014 vise d’une part à assurer une prise en charge psychologique du détenu à travers le développement de programmes de traitements individuels ainsi que le déploiement de services d’évaluation et d’orientation et d’autre part, il associe à la mission d’aide à la réinsertion, des organisations de la société civiles qui souhaitent intervenir dans ce domaine.

Des campagnes de sensibilisation de formation et d’accompagnement sont également organisées à ce propos afin de garantir une prise en charge de qualité du détenu après sa libération.rticle text goes here ---

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global