De gche à dte: M.Edwine Carrié, Représentant Résident par intérim du PNUD en Algérie, M. Lazhar Soualem, Représentant du MAE et M. Kamel-Eddine Belatreche, Sectrétaire Général auprès du Ministère de l'Environnement et des Energies Renouvelables

Afin que l’Algérie remplissent ses obligations envers la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), un nouveau projet a été signé mercredi 20 février 2019 entre le Ministère de l'Environnement et les Energies Renouvelables, le Ministère des Affaires Etrangères et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Algérie sur l’Élaboration de la 3ème Communication Nationale et du 1er premier rapport Biennal de l'Algérie auprès de la CCNUCC.

L'objectif est la réduction des émissions et de résilience au climat abordés dans les plans et politiques de développement nationaux, sous-nationaux et sectoriels visant à promouvoir la diversification économique et la croissance verte à travers le renforcement des capacités des acteurs clefs nationaux et locaux pour mettre en œuvre des stratégies/plans pour une gestion durable des écosystèmes naturels et urbains. L’accent étant mis sur l’amélioration de la résilience et des conditions de vie des citoyens.

En s’appuyant sur les précédentes communications nationales qui sont la Communication Nationale I et la seconde Communication Nationale, ainsi que sur les leçons apprises, l’Algérie prévoit de soumettre au secrétariat de la CCNUCC son premier rapport Biennal actualisé en décembre 2020 et sa 3ème Communication Nationale en 2022.

Pour rappel : La Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a été adoptée au cours du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992 par 154 États auxquels il faut ajouter la totalité des membres de la Communauté européenne. Elle est entrée en vigueur le 21 mars 1994.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global