Femmes dans les medias: Changer les stéréotypes et les idées reçues

add photo
Une jeune journaliste en train d'interviewer un citoyen dans le sud /Faiza Bendriss, UNDP ®

Salima Zrari est une jeune journaliste qui travaille pour la Radio nationale au niveau de la station d’Annaba. Elle a pris part, en juin dernier, à la formation sur la présentation de l’image des femmes dans la radio, organisée par le PNUD en collaboration avec l’UNESCO. Une formation qui entre le cadre de mise en œuvre du programme commun Al Insaf, programme sur l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes en Algérie.

Conçu pour accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de ces réformes structurelles, le programme Al Insaf a pour but d'appuyer les efforts nationaux pour l'égalité des genres et l'autonomisation des femmes, avec un accent particulier sur l'accès amélioré à l'emploi.

Faits marquants

  • 53 journalistes des radios nationales, des chaines de TV et de la presse écrite ont été formé en genre
  • 2 forums de dialogues entre presse et société civile sur le genre ont été réalisés

« Cette formation était pour moi une occasion pour échanger, avec les collègues d'autres radios, certains aspects de notre travail en s'appuyant sur  les travaux exposés durant ces trois jours et qui reflètent les méthodes de travail spécifiques à chaque radio (locale, thématique et nationale)», explique Salima.

Dans une radio locale comme celle d’Annaba, tout le travail, précise-t-elle, repose sur la notion de  proximité et le contact direct avec les auditeurs. Cela facilite le contact certes, mais le défi reste le même: changer les stéréotypes et les idées reçues qu’ont les femmes dans les medias. C’est un travail de longue haleine car la réalité sociale des femmes et la rapidité des changements sociaux et économiques imposent un regard différent sur l'image que nous  véhiculons dans les émissions et les reportages radiophonique. C'était le point essentiel développé durant ces trois jours.
La réalité du terrain, note la journaliste, impose souvent ses priorités et  ses contraintes ce qui nous oblige aussi à porter un regard critique et beaucoup plus méthodologique sur l'élaboration des émissions et des reportages dans une station locale avec ses spécificités.

« De mon point de vue, ce programme de formation donne une orientation beaucoup plus  méthodologique au travail radiophonique et ce que j’ai apprécié c'est le ton libre du débat et le professionnalisme de l’équipe d’encadrement », conclut Salima.



PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global