xxMme Cristina Amaral, Coordonnatrice résidente du SNU en Algérie lors de son discours © Nassima Benzitouni/PNUD Algérie

Discours de Mme Cristina Amaral, Coordonnatrice résidente du SNU en Algérie lors du lancement du Rapport National du Développement Humain en Algérie 2013-2015

1 févr. 2016

 

Cela fait maintenant plusieurs années (depuis 2006 exactement) que le PNUD accompagne le CNES pour la préparation du rapport national sur le développement humain et cette nouvelle édition 2015 marque la 5ème   collaboration dans ce sens. Et l’on ne peut que se féliciter de cette collaboration puisque, comme l’on peut le constater, les données nationales sont désormais plus rapidement et plus complètement prises en compte au niveau international. La production de données nationales adéquates sur le développement humain influe sur la valeur et le niveau des indices internationaux, permettant de mieux refléter les réalités nationales.  

Aujourd’hui les progrès du développement humain de l’Algérie sont incontestables puisque le pays s’est encore hissé au 83ème rang du classement mondial en 2015 (sur 185 pays), et est dans le groupe des pays à développement humain élevé dont il dépasse même la moyenne. Il était au 93ème rang dans le rapport 2014 et au 102ème lorsque commença l’exercice en 2006. C’est dire que le progrès est soutenu.

Si la préparation du rapport national a eu la vertu d’améliorer les statistiques, leur fiabilité et leur transparence, on conviendra qu’elle a aussi eu le mérite de sensibiliser les décideurs sur les politiques et les mesures appropriées, destinées à faire progresser le développement humain. On peut penser en effet que le rapport national n’a pas seulement le mérite d’enregistrer les progrès réalisés, mais aussi de susciter ou d’inspirer ces progrès. Ainsi le CNES peut-il jouer pleinement son rôle pour évaluer et étudier les questions d’intérêt national en faveur du développement humain, économique et social.

 

Le Rapport National sur le Développement Humain 2015 marque une nouvelle étape en ce sens. De par son thème : « Quelle place pour les jeunes dans la perspective du développement humain durable en Algérie? », il s’inscrit pleinement dans la stratégie 2014-2017 du PNUD pour la jeunesse.  Il rassemble de façon quasi-exhaustive et analyse de façon pertinente les données sur les secteurs de la santé, de l’éducation et de la formation, de l’emploi et des dispositifs de création d’emploi, des activités et des revenus, et de la participation sociale, ce qui présente un double avantage : celui de rassembler des données éparses et souvent difficiles d’accès et celui de présenter ces données désagrégées par âge pour faire apparaître la situation spécifique de la jeunesse – données encore plus difficilement accessibles. La richesse du rapport démontre aussi la pro-activité que l’exercice a été capable d’engendrer de la part des divers secteurs concernés.

 

Le rapport 2015 innove aussi en ce sens qu’il esquisse l’élaboration d’un indice de développement humain durable axé sur les jeunes. Il innove encore en prenant notamment en compte dans l’analyse les aspects relatifs à l’emploi et la participation sociale, ainsi que la qualité de l’éducation à travers l’accès aux technologies de l’information et de la communication. Cela donne au rapport une portée particulière du point de vue de la transition vers le développement durable et les Objectifs du Développement Durable adopté le 25 septembre 2015 (en particulier les objectifs spécifiquement liés à la jeunesse – notamment l’ODD8) et l’exigence plus générale de suivi des inégalités dans leur multiples dimensions (y compris intergénérationnelles).

Par ailleurs, le calcul de l’indice de pauvreté multidimensionnelle au niveau des territoires et la mise en évidence d’un creusement des disparités entre les différentes régions du territoire national pose les prémices du suivi des progrès de l’Algérie vers les ODD notamment ceux relatifs à la réduction de la pauvreté et des inégalités (ODD 1 et 10).  L’Algérie a mené des consultations nationales exemplaires sur le « Futur que nous voulons » et « l’Agenda 2030 » et  ce rapport sera un outil fondamental pour le dialogue national autour de la mise en œuvre des ODD.  

  C’est donc un motif de satisfaction profond que de constater que la bonne coopération entre le PNUD et le CNES - reflet des bonnes relations qu’entretient le Système des Nations Unies avec le gouvernement algérien – se traduit aujourd’hui dans ce rapport dont la qualité revient à l’équipe qu’a su rassembler le CNES et à l’implication de son Président, Monsieur Mohamed Seghir Babes.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe