Allocution de Mme Cristina Amaral, lors de la Rencontre Nationale - Présentation des Résultats du Projet "Appui à la Formulation de la Stratégie Nationale de développement de la Pêche et de l'Acquaculture"

4 déc. 2014

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les Chefs de Représentations diplomatiques,

Mesdames et Messieurs les Chefs d’Agence,

Honorables invités, Mesdames, Messieurs

 

 

C’est avec un grand plaisir et un grand motif de fierté qu’aujourd’hui, ici, ensemble, nous allons partager les résultats de cette collaboration engagée en 2013, avec le Ministère de la Pêche et des Ressources Halieutiques.

Cette collaboration est celle qui s’est développée entre le Gouvernement algérien, représenté par le Ministère des Affaires Etrangères et le Ministère de la Pêche et des Ressources Halieutiques d’une part et le Système des Nations Unies représenté par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Agence des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) d’autre part.

 

Monsieur le Ministre de la Pêche et des Ressources Halieutiques, j’ai encore le souvenir récent de notre première rencontre en vos bureaux et de la volonté que vous affichiez de mettre en marche cette démarche désormais en vitesse de croisière.

 

Cette démarche vous la vouliez, pour contribuer au développement économique et social du pays, de telle sorte que le secteur de la Pêche et surtout de sa dimension artisanale participe de façon, plus marquée et organisée, à l’économie nationale, grâce :

 

  • à une meilleure connaissance du secteur, de ses enjeux et de la ressource,

  • à l’identification des opportunités futures

  •  à une plus grande coordination intersectorielle dans un processus interactif et participatif intégrant ainsi la plus large représentation des acteurs et partenaires de la Pêche et de l’aquaculture.

Je voulais ainsi, vous exprimer, Monsieur le Ministre, la considération que j’ai, pour la profonde réflexion engagée ayant permis le déroulé conceptuel convaincant, structuré, rationnel, facilitant, il est vrai, ainsi, le travail de nos experts.

Il est évident que cet objectif n’aurait pu être atteint sans le travail engagé allant dans le détail réalisé par l’équipe du MPRH en général et de celle de l’équipe Aquapêche, qu’ils en soient ici remerciés. Grâce à leur travail, un exercice prospectif pour 2030 a été produit sur la base d’un diagnostic établi de façon donc endogène soit, au et par le MPRH, permettant, de disposer d’un Plan opérationnel : Aquapêche.

 

J’ai pu apprécier, au travers de la tenue des ateliers régionaux Est, Centre et Ouest qui s’appuient eux-mêmes sur les regroupements de wilaya, la démarche intégrant la participation importante en nombre, diversifiée qui visaient à consolider les recommandations issues du processus de concertation en y impliquant tous les acteurs et partenaires à la Pêche et je m’en réjoui vivement.

 

Monsieur le Ministre,

 

J’ai pu suivre à travers, également, les comptes rendus de mes collaborateurs, la ferveur, l’engouement, même si parfois il était critique, de cette famille des gens de la mer qui même en poussant leur raisonnement parfois plus loin que nécessaire, devaient reconnaitre les mérites de votre proximité, de la simplicité qui est la vôtre et de la conviction que vous avez pu leur transmettre le message  que beaucoup de choses pourraient être faites, ensemble.

 

La coopération entre le Système des Nations Unies et le Ministère   de la Pêche et des Ressources halieutiques dans ce processus participatif par la contribution à la réflexion sur la stratégie au profit de la pêche en général et artisanale en particulier, est un partenariat gagnant – gagnant. Le Système des Nations Unies est heureux d’avoir contribué à tous les niveaux à ce succès et se réjoui d’avoir à maintenant mettre en œuvre, avec vous, cette stratégie.

 

Le processus d‘appui du PNUD  s’est étalé depuis la conception du document de cette assistance préparatoire, sa matérialisation, son officialisation (le 27 octobre 2013) puis dans sa mise en œuvre en procédant l’appui à toute les phases de son exécution tant sur le plan logistique, de support   dans tous les domaines (Communication etc…) ou encore de consultations matérialisés au travers de la mobilisation d’expertises diverses (commercialisation, océano-physique, environnement ou encore écotouristique).

 

Il est vrai que le secteur de la Pêche et des ressources halieutiques à l’instar d’autres secteurs est vu sous l’angle d’un champ d’activité outre la question de la sécurité alimentaire va dans le sens de la diversification de l’économie, dans un contexte de diversités des services de l’industrie tant au niveau de la transformation que celui de la commercialisation, pourvoyeur d’emplois aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

 

Monsieur le Ministre,

 

Le résultat de notre démarche engagé en 2013 est traduite aujourd’hui  par une feuille de route claire et précise, qui ouvre, des chantiers encore plus grand, mais aussi de par son existence, nous tous partenaires, ceux de la coopération bilatérale, de la multilatérale et autres bailleurs de fonds, savons ce que les uns et les autres font, là où ils veulent aller, permettant une meilleure allocation des ressources, de leur utilisation, ressources qui vont en se raréfiant.

Aujourd’hui nos regards sont dirigés vers le futur de cette coopération engagée qui se verra être traduite par la mise à disposition de façon imminente d’un document de projet visant la mise en œuvre de cette stratégie qui, sans nul doute, ira dans le sens :

 

  • du renforcement de capacités institutionnelles et organisationnelles et de celui des acteurs

  • des questions liées à la communication

    ou encore et surtout

  • de la dimension suivi-évaluation qui constitue un véritable défi

Enfin, mes vifs remerciements vont à Monsieur Joseph Catanzano et son équipe multidisciplinaire pour le remarquable travail de synthèse produit en un laps de temps court permettant maintenant de matérialiser un cap clair pour l’objectif 2020, soit le terme du quinquennat à venir et durant  lequel il s‘agira d’augmenter la production inclusive dans l’agriculture, réduire les déperditions, préserver la ressource, tout cela dans un contexte  de croissance bleue via, bien évidemment, une pêche responsable.

 

Je ne serais pas plus longue dans mon intervention me permettant d’une part vous affirmer de notre disponibilité à travailler avec vous, ensemble, pour la mise en œuvre de la stratégie qui nous sera présentée succinctement ce jour. Nous aurons certainement l’occasion d’y travailler ensemble d’en élargir le cercle des partenaires et je m‘en réjoui d’avance vivement.

 

Je vous remercie de votre attention.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe