Allocution de Mme Amaral, Représentant résidente lors de l'Atelier "Emploi et Autonomisation des jeunes"

17 mars 2014

Excellence Monsieur l’ambassadeur du Japon
Messieurs les partenaires du Gouvernement,
Chers Collègues,
Honorables invités

C’est pour moi un honneur de me retrouver ici avec vous, de contribuer à l’organisation en Algérie de cet atelier régional ayant pour objectif de permettre un échange de connaissances et de faire découvrir les efforts fournis par l’Algérie en termes de politiques de promotion de l’emploi des jeunes, mais aussi, de partager d’autres expériences et bonnes pratiques entreprises dans d’autres pays de la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord (Mena).
Je veux commencer par remercier le Government du Japon, qui a genereusement finance le PNUD pour travailler avec les pays de la region arabe. Ce pertenariat s' inscrit dans la longue duree et le Japon est aujourd'hui le plus important donnateur du PNUD. L'engagement du Japon dans la region arabe est tres significatif est s' inscrit sous le cadre de securite humaine, qui est un concept inclusif de la securite economique et sociale, la securite alimentaire, l'autonomization des femmes, l'inntegration des jeunes dans la vie economique et sociale, l'Emploi et la bonne gouvernance qui sont au centre de cette rencontre. Le partenariat entre le Japon et le PNUD vise appuier les pays en transition dans la region arabe a trouver les meilleures solution adaptes a leur contexte e achever des resultats tangibles dans le court et moyen terme pour developer des instituitions qui repondent aux besoins de securite humaine des citoyens. Des resultats mesurables qui demontrent que l'investissement dans les capacites des jeunes, jeunes hommes et jeunnes femmes et decisif pourun development equitable et durable.
Nous sommes ici pour apprendre les uns des autres. Il s’agit pour nous de découvrir les projets des pays voisins et prévoir, éventuellement, de reproduire les approches qui correspondent au mieux au contexte national.
D’autant et comme chacun le sait, les pays de la région MENA font face au défi de création d’emplois pour les jeunes, où la proportion de la population a moins de 35 ans avoisine, parfois, les 60% de la population totale. D’autres défis sont à relever, à savoir, une croissance économique soutenue, la distribution de la richesse et l’égalité entre les genres. Les questions d egalites d access aux benefices et au marche de travail, les questions de diversification economique, sont centrales au debat sur la croissance durable dans notre region. Le taux de chomage est de deux chiffres et des fois arrivant a un quart des jeunes qui cherchent activement travail representent une realite sociale et economique qu'il faut changer. Achever simultaneament le development durable en reduisant les inequalites et combatant la pauvrete, sontdes principes communs aux objectifs strategiques du PNUD et les principes de securite humaine qui inspirent le partenariat avec le Japon.

Pour arriver a creer plus d'opportunitees d'emploi pour les jeunes etachever l integration economique des femmes, il faut un environment favorable avec des instituitions dynamiques, avec le niveau de capacites necessaire et des mechanismes operationels efficients et efficaces, il faut la transparence, il faut la bonne governance. L'atelier que nous reunis ici est une ocasion pouretablirdes liens entre l'emploi et la bonne gouvernance.
Les jeunes sont au cœur de ces défis, les projets financés par le Gouvernement du Japon, dans le cadre de son partenariat avec le PNUD permettent de développer des outils et de mécanismes pour les relever. L’occasion nous est donnée aujourd’hui pour les découvrir et discuter les mécanismes de consolider les expériences qui ont donné des résultats probants et d’apporter des correctifs à celles qui ont rencontré des difficultés durant leurs processus de mise en œuvre.
Pour le PNUD Algérie, des partenariats ont été réalisés avec le secteur privé et les organisations de la société civile (ONG). L’importance de ces partenariats réside dans la nécessité d’impliquer les acteurs concernés par la thématique de l’emploi des jeunes et d’optimiser leurs efforts, que ce soit au niveau national, régional ou international.
Un dispositif d’emploi a été testé dans le cadre du projet Força « appui à l’accès des jeunes au premier emploi » réalisé en partenariat avec le Ministère de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité Sociale, et qui consiste à élargir le champ d’emploi et d’employabilité des jeunes aux ONG.
Il s’agit d’un projet piloté mené dans quatre wilayas à savoir Djelfa, Tiaret, Skikda et Adrar et qui a consisté à placer des jeunes diplômés n’ayant aucune expérience professionnelle dans des associations impliquées activement dans le développement local en vue de leur permettre d’acquérir une expérience de qualité.
L’échange des expériences et le partage des bonnes pratiques dans le domaine de l’emploi en général et des jeunes en particulier, constituent à mon sens un axe important de la coopération sud-sud dans lequel l’Algérie est un acteur très actif.
Aussi les conclusions des travaux de notre atelier seront très attendues par toutes les parties prenantes en ce sens qu’elles constituent des pistes de partenariats futurs entre l’ensemble des participants.
Il est tres Important que atravers de notre travail quotidien nous ayons bien present qu'il faut demontrer des resultats et aussi donner de la visibilite au partenariat avec le Japon et aux changements aux quels nos actions contribuent.
Je ne manquerais pas de réitérer mes remerciements a l'Algerie qui nous recoit et pour les efforts déployés dans la promotion de l’autonomisation des jeunes, pour son enagement pour la cooperation sud sud et la formation de jeunes dans la région et surtout je me jouis de la qualite du partenariat entre le PNUD, l' Algérie, les pays arabes et le Japon partagé grâce à Força et le partenariat futur, dans la deuxième phase que nous entamons prochainement.
Merci pour votre attention