Le PNUD - Leader Mondial en matière de Transparence

8 oct. 2014

Selon un classement mondial de premier plan publié aujourd'hui, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) est considéré comme l'organisme d’aide au développement le plus transparent.


L'indice de transparence de l’aide au développement pour 2014 a reconnu, cette année, le PNUD pour sa «performance louable" dans la publication d'informations allant au-delà des normes internationales, le plaçant ainsi au premier rang parmi les 68 principales agences évalués dans le monde entier.


«Le PNUD devrait être félicité pour avoir amélioré de manière significative la qualité de sa publication", a déclaré « Publish What You Fund », une organisation à but non lucratif qui défend et qui mesure les degrés de transparence.


L'indice est basé sur les standards « d’Initiative Internationale pour la Transparence de l'Aide » (IITA), qui constitue une référence mondiale pour une information sur l'aide, plus exacte, plus complète et dans les délais. Les budgets, les flux financiers, les résultats, la localisation des projets, les échéanciers et les documents sont publiés dans une base de données en ligne qui permet de suivre la façon avec laquelle l'aide est dispensée. Ceci augmente non seulement la responsabilité des pays donateurs, mais permet aussi aux pays en développement de mieux coordonner l'aide des bailleurs de fonds selon leurs priorités et budgets nationaux, et ainsi maximiser l'efficacité de l'aide.


Plus de 280 pays, agences des Nations Unies, banques multilatérales et ONG utilisent la norme de l'IITA, et plus de 20 pays bénéficiaires ont approuvé l'initiative.


En tant que signataire initial de l'IITA, le PNUD a commencé à publier ses informations, selon les normes mondiales, en 2011. Depuis lors, le PNUD a toujours respecté et même surpassé les normes internationales de transparence, en exploitant un portail innovant (open.undp.org) qui décrit plus de 10 000 de ses projets de développement à travers 177 pays et territoires, et publie plus de 5,8 milliards de dollars de données de projet.


"La transparence est au cœur de notre mission», a déclaré Helen Clark, Administrateur du PNUD. "Nous sommes heureux d'être reconnus pour nos efforts visant à fonctionner d'une manière ouverte et transparente. Le PNUD s'est engagé à travailler ouvertement pour susciter l’étincelle de l’innovation afin d'assurer la meilleure utilisation possible des fonds qui lui sont confiés et ainsi accélérer le développement pour un avenir durable pour tous".  Cet engagement continu envers la transparence a été reconnu à travers la nomination du PNUD à la tête du Secrétariat de l'IITA l'an dernier. Tête de file d'un consortium comprenant l'Office des Nations Unies pour les services projets (UNOPS), les gouvernements du Ghana et de la Suède, et les initiatives de développement des ONG basé au Royaume-Uni, le PNUD utilise son considérable réseau dans 177 pays et territoires afin de continuer à améliorer la transparence dans la coopération internationale de développement.


"Ce rôle met le PNUD en avant-garde des efforts mondiaux visant à accroître la transparence dans la coopération au développement, y compris dans les efforts à développer davantage la norme commune de l'IITA pour la publication d'informations sur les dépenses d'aide au développement», a déclaré Helen Clark.


Le PNUD publie également ses rapports d'audit interne, l'année dernière, le PNUD est passé de la publication de rapports de budget annuel à la publication de rapports de budgets mensuels, qui détaillent les activités et les cadres de résultats de l'aide avec de données géographiques sous-nationales

Contact Information

Nassima Benzitouni, Unité de Communication

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe