De gauche à droite : Monsieur Ali Mahmoudi, Directeur Général de la DGF et Monsieur Edwine Carrié, Représentant Résident par intérim lors de la signature du nouvaeu projet . crédit photo: PNUD Algérie

Les zones humides méditerranéenne, et surtout les zones humides côtières, jouent un rôle capital dans l’atténuation des changements climatiques car elles aident à gérer les phénomènes météorologiques extrêmes en jouant le rôle de tampons contre les crues et les ondes de tempêtes côtières et en fournissant de l’eau e temps de sécheresse.

La convention de Ramsar conseille vivement l’élaboration et l’adoption d’une stratégie ou politique nationale pour les zones humides. Une stratégie de ce type a été élaborée par l’Algérie (2015-2030) en 2015.Elle a pour objectif d’améliorer la protection des zones humides et leurs avantages au niveau national en renforçant l’efficacité de la gestion et en aidant à sensibiliser aux questions relatives aux zones humides. La stratégie nationale pour les zones humides algérienne a été préparée par la Direction Générale des Forêts en collaboration avec MedWet (Observatoire des ZH méditerranéennes, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et financé par le Fonds Mondial pour la nature (WWF).


Le complexe de zones humides de Guerbés-Sanhadja forme une large plaine côtière de plus de 42 000 ha, caractérisée par des dunes avec des lacs et marais comprise en Skikda et Chetaibi.
Un projet d’élaboration d’un plan de gestion intégrée du site Ramsar du Complexe des zones humides de Guerbes-Sanhadja à Skikda a été initié en 2007 au travers d’un partenariat entre le Gouvernement Algérien et le PNUD et le WWF et clôturé en 2017.


C’est dans ce contexte qu’un nouveau projet faisant suite à la première phase (clôturé en 2017), a été signé mercredi 30 janvier 2019 à la "Ferme Pédagogique d'Alger" entre le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rurale, à travers la Direction Générale des Forêts (DGF) et le PNUD intitulé « Mise en œuvre initiale du Plan de Gestion intégrée du complexe de zones humides « Guerbes-Sanhadja » : réhabilitation et valorisation à travers l’utilisation à travers l’utilisation rationnelle des ressources en eau ».
Ce projet consiste en grande partie en la protection des ressources hydriques à travers la fixation du cordon dunaire sur une superficie de 75 hectares des zones humides, ce système aidera à conserver l’eau des Zones Humides. Cette portion pilote sera généralisée par la suite sur l'ensemble du cordon dunaire du Complexe des Zones Humides.
Une activité économique, ayant pour objectif d'autonomiser un groupe de femmes rurales, basée sur l'exploitation durable de la chaine de valeurs du figuier de barbarie est également planifiée. Le tourisme ne sera pas en reste, puisqu’un circuit écotouristique sera mis en place afin de faire découvrir les attraits naturels de l'arrière-pays de la région de Skikda.
Enfin, un programme complet de sensibilisation destiné aux différentes franges de la population en partenariat avec le Ministre de l'Education Nationale et les différents secteurs concernés sera développé afin de sensibiliser l'ensemble des acteurs à la nécessité de préserver ce site classé par la Convention de Ramsar.


Ce projet sera en grande partie financé par la Fondation Coca Cola à travers son programme Rain à hauteur de USD 300 000 et par le Gouvernement Algérien à hauteur de USD 100 000.
Lors de la cérémonie de signature qui a vu la présence du Directeur Générale des Forêts, Monsieur Ali Mahmoudi, du représentant du Ministère des Affaires Etrangères, Monsieur Lazhar Soualem et de Monsieur Edwine Carrié, Représentant Résident par intérim, ce dernier a déclaré : « Nous sommes très fier en tant que PNUD de contribuer au partenariat public privé au service du développement durable en Algérie et j’espère que ce projet pourra servir d’exemple à d’autres initiatives allant dans le même sens »
 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe