Lors de l'allocution du Représentant Résident du PNUD et Coordonnateur Résident du SNU en Algérie, Monsieur Eric Overvest

Le Ministère de l’Agriculture, du Développement Durable et de la Pêche, à travers la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (DGPA), en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont organisé, lundi 17 septembre 2018, un séminaire de clôture du projet d’appui à la formulation de la Stratégie Nationale de la Pêche et de l’Aquaculture. Ce projet signé en octobre 2013 a été également appuyé techniquement par la FAO et l’ONUDI.


La cérémonie de clôture a été présidée par Monsieur Taha Hammouche, Directeur de la Direction Générale de la Pêche et représentant le Ministre de l’Agriculture du Développement Rural et de la Pêche, et s’est déroulée en présence de M. Boumediène Mahi, Représentant le Ministère des Affaires Etrangères, M. Eric Overvest, Représentant Résident du PNUD, Monsieur Nabil Assaf, Représentant de la FAO, Mme Hassiba Sayeh, Représentante de l’ONUDI, ainsi que l’Ambassadeur des Pays-Bas, SEM. Robert Van Embden et plusieurs autres représentants d’Ambassades accrédités en Algérie tels que l'Arabie Saoudite, l'Italie, le Qatar, la France, la Corée du Sud, les Etats Unis d'Amérique, la Suède, la Russie et la Norvège et représentants des différents secteurs liés à l'activité du projet.


Tout au long de la cérémonie, plusieurs intervenants et experts nationaux et internationaux se sont succédés, parmi eux l'évaluateur M. Kamel Bairi, pour une présenation sur la Stratégie Nationale de la Pêche et l'Aquaculture, l’évaluatrice Madame Aicha Baya Mammeria pour une présentation de l’évaluation finale du projet Pêche I et Madame Helène Rey valette pour la présentation du projet Pêche II lié à l’appui à la mise en œuvre de la stratégie qui constitue une continuité logique pour les objectifs de la pêche et de l'aquaculture.


L’évaluation finale a mis en exergue les résultats positifs de ce projet de coopération, principalement la formulation de la Stratégie Nationale de la Pêche et de l’aquaculture et son appropriation par la DGPA, ainsi que toutes les actions préparatoires à cette stratégie en matière de réglementation sur le plan national et international ; le Système d’Information Géographique ; l’élaboration et mise en place d’un Plan National de Gestion des Capacités de Pêche ; l’évaluation des ressources halieutiques ; l’élaboration d’un plan d’action relatif à l’industrialisation des produits de la pêche et de l’aquaculture.


Comme l’a souligné le Représentant résident du PNUD, Monsieur Eric Overvest lors de son discours d’ouverture : « Cette stratégie vise à soutenir le plan Aqua pêche qui constitue le plan opérationnel du secteur et répond aux orientations de l’économie bleue …..Il s’agit dans les faits, de réaliser un accord global et ambitieux pour la promotion et le développement du secteur de la Pêche ». La stratégie contribuera à doubler le quota de production annuel de 100,000t à 200,000t, tout en assurant un meilleur équilibre entre la pêche aquacole et la pêche maritime, afin de mieux préserver les ressources marines.


Fort de ce riche et solide partenariat entre le PNUD et la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture, acquis tout au long de ce projet, une deuxième phase du projet est envisagée afin de permettre la mise en œuvre de cette stratégie et la continuité de toutes les actions lancées lors de la première phase du projet. Cette nouvelle phase du projet participera au renforcement des activités de la Pêche et de l’Aquaculture et la promotion d’une économie productive hors hydrocarbures, et encouragera les initiatives régionales visant le développement durable des hauts plateaux et du Sud dans une perspective d’équilibre des territoires.

Mme Helène Rey Valette, Experte
Mme Aicha Beya Mammeria, Evaluatrice
Icon of SDG 01 Icon of SDG 13 Icon of SDG 14 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe