Pourquoi la mise en œuvre de la Convention sur la Diversité Biologique est-elle importante?

29 mars 2018

L’Algérie est le plus grand pays d’Afrique avec 2 381 741 km2. Cette grande étendue conjuguée aux caractéristiques géologiques et géographiques montrent une diversité d’habitats et une diversité des espèces allant des écosystèmes insulaires, marins et du littoral passant par des écosystèmes forestiers et montagnards suivis par des écosystèmes steppiques, puis sahariens y compris un écosystème humide qui se retrouve au niveau de ces différents écosystèmes. La protection de ces ressources est primordiale pour l'avenir du pays.
« L’Algérie a décidé de se doter d’une stratégie renouvelée et d’un plan d’action à la hauteur des menaces…et de lancer un grand chantier de redéfinition des objectifs nationaux et des actions à mettre en œuvre pour stopper et inverser la tendance de dégradation des écosystèmes naturels », écrit S.E.Mme Fatma Zohra Zerouati, Ministre de l'Environnement et des énergies renouvelables, dans sa préface de la Stratégie et Plan d’Action Nationaux pour la Biodiversité (SPANB) 2016-2030. Cette stratégie a été élaborée pour aider à orienter les actions de développement économique, social, environnemental et culturel de l’Algérie
Le 5 juin 1992, l’Algérie a signé la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) qui met en avant deux obligations importantes pour les Etats : l’adoption d’une stratégie et un plan d’action nationale pour la biodiversité et la soumission d’un rapport périodique (tous les 4 ans) sur l’état de la mise en œuvre de la Convention à l’échelle nationale.
Le Programme des Nations Unies pour le développement a accompagné l’Algérie dans l’élaboration du 4ème rapport national de l’Algérie et le projet sur l’élaboration de la SPANB 2016-2030 qui incorpore à la fois les Objectifs d’Aichi et les Objectifs de Développement Durable.
C’est donc un partenariat de longue date qui réunit aujourd’hui, jeudi 29 mars 2018, le Ministère de l'environnement et le PNUD pour l’installation du Comité Intersectoriel pour la Biodiversité afin de commencer la collecte des données pour le sixième Rapport National sur la mise en oeuvre de la Convention sur la Diversité Biologique. Divers départements gouvernementaux, partenaires de développement se sont réunis pour discuter du prochain rapport sur la Convention.
Le PNUD s'associera au gouvernement pour l’élaboration du ixième rapport national soit sensible aux questions de genre et axé sur les données afin d'aider à la prise de décision à l'avenir. Le rapport rendra compte des progrès réalisés par le pays vers la réalisation des objectifs de développement durable, des objectifs d'Aichi pour la biodiversité et contribuera également à l'élaboration des perspectives mondiales en matière de diversité biologique.
Une projection sur le projet régional du PNUD sur le 6ème Rapport National « Appui technique aux Parties remplissant les critères d’attribution des financements pour la production du 6ème rapport national destiné à la CDB (6rn- Régions mixtes) » présentée par Mme Julie Roy, Chargée de Programme au PNUD Algérie, a aidé les parties prenantes à mieux comprendre l'importance des obligations nationales en tant que Partie à la CDB et l’importance des partenariats solides pour les contributions à l'achèvement du rapport dans les délais.
Le PNUD s'associera au gouvernement pour l’élaboration du Sixième rapport national et qu’il soit sensible aux questions de genre et axé sur les données afin d'aider à la prise de décision à l'avenir. Le rapport rendra compte des progrès réalisés par le pays vers la réalisation des objectifs de développement durable, des objectifs d'Aichi pour la biodiversité et contribuera également à l'élaboration des perspectives mondiales en matière de diversité biologique.
La clôture a été rehaussée par la présence de Son Excellence la Ministre de l’Environnement et des Energies Renouvelables, Mme Fatma Zohra Zerouati qui n’a pas manqué de féliciter le PNUD sur son apport pour l’élaboration de la SPANB 2016-2030.
6RN1
6RN5
6RN12

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe