Action Locale – Impact Mondial : 2nd phase du Programme de Micro financement en Algérie du Fonds pour l’Environnement Mondial

9 mars 2017

Faire appel à la société civile pour mieux faire face aux problèmes environnementaux mondiaux tel est l'objectif du Programme de Micro Financement(PMF/SGP) conçu par le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM) et mis en œuvre par le PNUD Algérie.

C'est à ce titre que s'est déroulée ce matin, jeudi 9 mars 2017 au Ministère des Affaires Etrangères, le lancement de la 2ème  phase du Programme de Micro Financement du Fonds pour l’Environnement Mondial avec le mouvement associatif.

Son Excellence Monsieur Merzak Belhimeur, Directeur Général de la Direction Générale des Relations Economiques et de la Coopération Internationales, a procédé à l’ouverture officielle de cet atelier et a déclaré lors de son discours que« l’Algérie a toujours confirmé sa ferme volonté politique à participer à l’effort mondial de préserver la planète et ses ressources pour les générations futures……cette démarche a servi de base  pour l’élaboration de la stratégie nationale de l’environnement.. ».

De son côté, M.Eric Overvest, Représentant résident du PNUD et Coordonnateur résident du SNU en Algérie a précisé que « l’objectif du Programme de Micro Financement en Algérie est de valoriser les bonnes initiatives qui se font à travers les associations, celles qui ont de bonnes idées mais pas les moyens financiers de les mettre en œuvre ».

Plusieurs associations étaient présentes lors de cet atelier, parmi elles des associations ayant déjà bénéficiés de ce programme de micro financement lors de sa 1ère phase. Trois (3) expériences réussies ont été présentées de projets ayant bénéficiés de ce programme: le projet "Création d'une pépinière pour la préservation de la biodiversité de la région de Misserghin Oran" de l'Association Algérienne Jeunesse et Développement (AAJD); le projet "Projet de plantation des palmiers dans les zones inondés et dégradés et installation d'une pépinière dans la palmeraie de Ghardaïa " de l'Association de protection de l'environnement et du patrimoine de la palmeraie de Ghardaïa " (APEPPG) et du projet "Contribution à l'amélioration de la qualité des eaux de l'oued de Tamezguida" de l'Association de l'Environnement et du milieu vert " (ADEMV).

Le premier programme de ce PMF au profit de l’Algérie a été lancé en septembre 2011 pour 600 000 dollars qui ont permis de financer 19 projets dont un destiné au renforcement des capacités des associations.

Depuis sa création en 1992, le PMF apporte son appui aux organisations de la société civile des pays en développement pour développer des solutions locales aux problèmes environnementaux de la planète. Son approche particulière d’allocation de subventions basée sur le principe « action locale, Impact mondial » encourage l’innovation locale, produit des effets directs sur la population local et remporte son adhésion.

L’appel à projet relative à cette 2nd phase (2017-2018) pour un montant de 400 000 USD a été lancé sur le site web et les réseaux sociaux du PNUD Algérie.

SGP11