Bilan après la Formation de 1193 Femmes Elues dans 12 wilayas du Pays

20 déc. 2016

De gche à dte: Mme Fatiha Hamrit, Directrice Nat.du Projet, M. Noureddine Bedoui, Ministre de l'Intérieur et des Collectivités Locales, M. Eric Overvest, Représentant Résident du PNUD en Algérie .Crédit Photo: PNUD Algérie/ N.Benzitouni

Permettre aux femmes élues de 12 wilayas d’améliorer leurs connaissances et renforcer leurs capacités dans leur rôle de femme politique au sein des assemblés est l’objectif principal de ce projet.

Une présentation des résultats et des recommandations de cette première expérience a eu lieu aujourd’hui, 20 décembre 2016, à l’Hôtel Sheraton en présence du Ministre l’Intérieur et des Collectivités Locales, M. Noureddine Bedoui, de Monsieur Eric Overvest, Représentant résident du PNUD et Coordonnateur résident du SNU en Algérie, des représentantations diplomatiques, de partenaires et plusieurs élues locales ayant bénéficiées de ces formations.

Le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales, M. Bedoui a plaidé pour une implication plus importante et de qualité de la femme lors des prochaines élections législatives, ajoutant que « l’Etat ne ménagera aucun effort pour la consécration de cet objectif » et que « le rôle de la femme au sein des assemblées est le pilier de la démocratie en Algérie ».

 Le projet « Appui à la participation effective et durables des femmes dans les assemblées élues » lancé en 2013 par le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a ciblé 1193 élues locales de 12 wilayas : Skikda, Bordj Bou Arréridj, Saida, Tamanrasset, Djelfa, Tlemcen, El Tarf Béjaia, Relizane, Mascara, Batna et Mila.

Financé par le Gouvernement Algérien, le Royaume de Norvège, le Canada, le Royaume Uni et la Fédération Helvétique, ce projet est élaboré et mis en œuvre par des experts du PNUD et du Ministère de et l’Intérieur et des collectivités locales, il comprend des formations sur la gestion du service public local la décentralisation, la démocratie participative, la communication publique et de crise, et la relation entre les élues et les associations de la société civile.  Il est en droite ligne avec les réformes entreprises par l’Etat algérien ayant permis l’augmentation du taux de représentations féminines dans les assemblées élues,  positionnant ainsi l’Algérie au premier rang dans le monde arabe en la matière.

Comme l’a indiqué M. Overvest lors de son discours d’ouverture : «  Cette initiative vise essentiellement à renforcer les capacités des élues des Assemblées Populaires Communales (APC) et des Assemblées Populaires Wilayales (APW) dans le cadre des réformes engagées par l’Algérie pour une participation effective et efficiente des élues locales ». Il a également déclaré : « que cette rencontre permettra de dégager les données et recommandations en vue de valoriser cette expérience prometteuse et de l’étendre aux élues locales d’autres wilayas »

 

 

RestFem5
RestFem3