Des Jeunes Entrepreneurs plus outillés sur les Modalités de Soumission aux Marchés Publics

28 août 2016

De gche à droite: Mme S.Djaider, DNP, M.S.Koreichi, Direct. Ansej Médéa, M. le SG de la Wilaya de Médéa, Mme.R.Aboul-Hosn, Rep.rés. du PNUD et un représentant du Ministère du Travail, de l'Empoi et de la Sécurité Sociale @photo Ansej

Le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont lancé aujourd’hui à la Maison de l’Artisanat et des Métiers de Médéa au profit de jeunes entrepreneurs bénéficiant de financement de l’Agence National de Soutien à l’Emploi des Jeunes (ANSEJ), une formation portant sur « Les Modalités de Soumission aux Marchés Publics ». L’objectif de cette formation qui durera du 28 août au 1 septembre 2016 sera de répondre aux besoins des jeunes entrepreneurs afin de disposer d’un plan de charge pour pouvoir développer leur propre entreprise, et ce en décrochant des marchés publics. Cette formation vient en complément aux diverses incitations réglementaires initiées par le Gouvernement algérien pour soutenir l’entreprenariat des jeunes, conformément à l’article 87 des marchés publics, qui prévoit l’attribution de 20% de la commande publique aux jeunes entrepreneurs dans chaque wilaya.

Lors de son intervention à l’ouverture de cette session de formation, Mme Randa Aboul-Hosn, Représentante résidente par intérim du PNUD a souligné que le PNUD s’engage à appuyer les efforts du Gouvernement Algérien et accompagne le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale « à travers la conception et la promotion d’outils et d’approches permettant d’assurer l’effectivité et l’opérationnalité des mesures incitatives et réglementaires en place. L’action du gouvernement et l’appui  du PNUD se joignent pour favoriser un cadre adéquat pour promouvoir l’emploi des jeunes qui soit alignés sur les besoins actuels et les défis à venir. Ce projet constitue le 2ème partenariat entre le PNUD, le Ministère du Travail et le Japon. Le Gouvernement du Japon est engagé dans la région MENA (Moyen Orient et Nord Afrique) à soutenir financièrement les projets et initiatives liés à la promotion de l’emploi des jeunes. »

Cette formation a été conçue afin de permettre aux jeunes entrepreneurs dont certains interviennent dans les secteurs du BTPH, de l’industrie de transformation et de production et d’autres dans la chaussure, la tannerie et le cuir, les textiles, les services et la communication, de bénéficier effectivement de ces mesures incitatives et de s’outiller sur les modalités de soumission aux marchés publics à travers:

1. Une vision globale sur la réglementation des marchés publics ;

2.Avoir les connaissances du champ réglementaire pour la lecture d’un cahier de charges ;

3.Maitriser les procédures de passation des marchés selon la réglementation en vigueur ;

4.Comprendre les éléments constitutifs de la soumission et du contrat ;

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet « Autonomisation et emploi des jeunes à Médéa et Adrar » signé le 18 septembre 2014 entre le gouvernement algérien et le PNUD et financé dans sa totalité par le gouvernement du Japon à hauteur de 800 000$.

Mme Djaîder, Directrice National du Projet, n’a pas manqué de rappeler que dans le sillage de ce projet, il a déjà été réalisé une étude sur les secteurs porteurs d’investissements dans la wilaya de Médéa et une étude sur la formation d’un comité local de l’emploi au niveau local, le projet a aussi permis d’assurer le renforcement des capacités de 20 cadres locaux selon un programme conçu par le BIT (Bureau International du Travail) lesquels cadres ont déjà formé quelque 600 jeunes entrepreneurs de la wilaya sur le thème relatif aux techniques de gestion de la microentreprise.