Participatins à la Concertation et Validation Stratégie Nationale Biodiversité Participants à la Concertation et Validation Stratégie Nationale Biodiversité©Dalila Bouchenaf

Concertation et Validation du Plan d’Actions de la Stratégie Nationale de la Biodiversité

1 févr. 2016


Lors d’un atelier de travail qui s’est tenu à Alger les 1 et 2 Février 2016, plus de soixante-dix représentants de secteurs divers (industrie et mines, agriculture et pêche, travaux publics, transports, forêts et conservation de la nature, tourisme et artisanat, communication, enseignement supérieur et recherche, etc) se sont concertés pour préciser et valider le Plan d’Actions national pour la mise en œuvre de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) en Algérie.

 

Organisé dans le cadre d’un projet du Ministère des Ressources en Eau et de l’Environnement (MREE) mis en œuvre avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) via un cofinancement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), cet atelier s’insère dans le processus d’actualisation de la Stratégie et du Plan d’Actions Nationaux pour la Biodiversité (SPANB). « La richesse et le niveau de qualité des échanges tient en particulier à la diversité des secteurs représentés », souligne Mme Saida Laouar, Directrice National du Projet SPANB.

 

Doté d’une batterie d’indicateurs stratégiques et opérationnels, la SPANB fera l’objet d’un suivi-évaluation par un comité intersectoriel. Karima Yahia, coordinatrice PNUD, observe que « les différents secteurs ont pris conscience de leur part de responsabilité dans la mise en œuvre de la SPANB et sont sensibles à l’intégration de la biodiversité dans leurs institutions ».

En amont de l’atelier de concertation et validation du Plan d’Actions, une série de réunions et ateliers sectoriels ont permis de définir des plans d’actions sectoriels pour la biodiversité (PASB). Ludwig Liagre, expert senior du projet MREE-FEM-PNUD, insiste sur « l’importance de cette approche pour assurer que tous les secteurs reconnaissent l’importance des biens et services fournis par les écosystèmes naturels et la biodiversité ». La SPANB est en effet conçue comme un moteur de développement économique et social inclusif pour soutenir la croissance verte en Algérie.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe