XXXXMme Cristina Amaral, Représentante Résidente du PNUD et M. Merzak Belhimeur, Directeur Général des Relations Economiques et de la Coopération Internationales du MAE©N.Benzitouni/PNUD

L’Evaluation des Programmes de Développement au centre des Débats à Alger

20 oct. 2015

Le Ministère des Affaires Etrangères en collaboration avec le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) ont organisé, le mardi 20 octobre 2015 à Alger, une Journée d’Information et de sensibilisation sur l’Evaluation des Programmes de Développement.

Cette journée a réuni les principaux acteurs des différents secteurs tels que les institutions nationales, le monde universitaire, les experts en évaluation ainsi que d’autres partenaires.

La pratique de l’évaluation a pris une avancée considérable dans le monde, de même que le développement d’une profession d’évaluateur. A cet égard, le PNUD dispose d’une expérience avérée en matière d’évaluation des programmes de développement et d’appui aux processus nationaux d’évaluation. Le PNUD est en mesure de mobiliser les expertises nécessaires pour renforcer les capacités nationales d’évaluation tant au niveau institutionnel qu’au niveau des associations d’évaluateurs. Au niveau national, le bureau PNUD Algérie est disposé à appuyer  le renforcement des capacités nationales d’évaluation tel que prévu par le nouveau Programme Pays 2016-2020 PNUD-Algérie  et en appui aux  priorités nationales définies par le Plan d’action du Gouvernement.  Comme la bien souligné durant son discours d’ouverture, M. Merzak Belhimeur, Directeur Général des Relations Economiques et de la Coopération Internationale : « l’évaluation occupe une place centrale dans le plan d’action du gouvernement ………le gouvernement est engagé à évaluer les politiques et les stratégies nationales pour garantir leur mise en œuvre de manière efficace et performantes ».

Cette initiative entre dans le cadre : « 2015 Année de l’Evaluation » et de la résolution adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies, le 19 décembre2014.69/237. Celle-ci « invite les entités du système des Nations Unies pour le développement, avec la collaboration des parties prenantes nationales et internationales à appuyer, sur leur demande, les mesures prises pour renforcer davantage les capacités des États Membres en matière d’évaluation, conformément à leurs politiques et priorités nationales. »

C’est dans ce contexte que Mme Amaral, Représentante résidente du PNUD, a souligné « l’importance de sensibiliser sur la nécessité d’avoir des mécanismes d’évaluation indépendants qui permettent de mesurer l’impact des projets exécutés sur le bien-être des populations ».

Cette journée a permis de :

-Diffuser largement une information de base sur la pratique de l'évaluation dans le monde ;

-Favoriser, auprès de l'ensemble des parties prenantes, une compréhension claire et commune sur les avantages de l'évaluation dans le domaine du développement, ses apports, ses méthodes et outils, ses risques et limites, les conditions requises pour sa pratique systématique, etc. ;

-Susciter, à travers cette compréhension objective partagée, un surcroit d'intérêt et d'adhésion des parties prenantes à la pratique de l’évaluation ; et,

-Le lancer le Réseau algérien de l’évaluation ou Réseau d’évaluateurs algérien

A travers le monde, des réseaux rassemblant des experts du domaine se regroupent et créent des cadres d’échanges spécifiques. A cet effet, des praticiens algériens de l’évaluation en ont, d’abord individuellement, puis collectivement à partir de 2012, pris conscience de la nécessité de se regrouper dans le cadre d’un réseau  à l’instar des autres pays de la région. Cette idée n’a pas tardé à germer et a abouti en ce jour mardi 20 octobre au lancement du Projet de Réseau algérien de l’évaluation.