Dr.Sima Bahous, Secrétaire Général Adjoint et Directrice du Bureau Régional du PNUD pour les Etats Arabes répondant à des questions/PNUD©Dr.Sima Bahous, Secrétaire Général Adjoint et Directrice du Bureau Régional du PNUD pour les Etats Arabes répondant à des questions/PNUD©

Le PNUD lance sa nouvelle stratégie Jeunesse 2014-2017 "Des Jeunes Habilités, Un Avenir Durable"

3 avr. 2014

Les jeunes d’aujourd’hui sont « plus connectés, mieux informé et plus créatif » que par le passé mais ils sont aussi plus susceptible d’être des travailleurs pauvres, occupant rarement, avant l’âge de 35 ans, des postes à responsabilité politique, sont plus vulnérables aux maladies comme le VIH/Sida et sont très souvent attirés par l’immigration internationale avec tous ses risques. En réponse à ces défis et au cri mondial des jeunes pour plus de participation civique, économique, sociale et politique, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) vient de lancer une nouvelle stratégie sur la jeunesse.

L’atelier de lancement de cette nouvelle stratégie « Stratégie du PNUD pour la Jeunesse » organisé par le Bureau du PNUD pour la Politique du Développement (BDP) et le Bureau Régional du PNUD pour les Etats Arabe (RBAS), s’est tenu à Tunis (Tunisie) du 31 mars au 2 avril 2014 où le PNUD Algérie a pris part à cet important évènement.

Cet atelier avait comme objectif de présenter cette nouvelle stratégie et partager les connaissances et expériences sur l'engagement civique et la participation politique des jeunes.

Cette stratégie «Autonomisation des Jeunes pour un avenir durable» vise 3 grands résultats :

 - Autonomisation économique des jeunes et leur contribution à un développement durable ;

- Engagement civique et une plus forte participation à la vie politique ;

- Renforcement du rôle des jeunes dans la résilience en contextes de crise et de conflit. 

La forte présence de jeunes dans les différentes délégations de pays a été remarquée et a enrichi les discussions. Un jeune de la société civile, Yanis Bouda, co-fondateur de l’ACSE (Algerian Center for Social Entrepreunership), faisait partie de la délégation algérienne .La participation du PNUD Algérie à cette rencontre a permis de présenter ses projets dans le domaine de la jeunesse et de s’inspirer des autres. Un concours des projets innovateurs a été organisé, suivi par des échanges sur le développement des approches et outils dans les trois domaines. Un outil pour promouvoir la participation politique des femmes « Sheroes » a pu convaincre la majorité des membres du jury (composé de représentants du siège du PNUD à New York et du secteur privé comme Microsoft) et via un système de vote online de son efficacité.

Le PNUD Algérie est fière d’avoir fait partie du développement de cet instrument, qui a été doté tout de suite d’un budget de 30.000 USD pour son élaboration !