M.Abed Malek, Secrétaire Général du Groupe Cévital, S.E.M. Tsukasa Kawada, Ambassadeur du Japon en Algérie et MME Cristina Amaral, Réprésentante résidente du PNUDM.Abed Malek, Secrétaire Général du Groupe Cévital, S.E.M. Tsukasa Kawada, Ambassadeur du Japon en Algérie et MME Cristina Amaral, Réprésentante résidente du PNUD©Katharina Meyer-Seipp

Après la société civile, Força s'oriente vers le secteur privé

10 févr. 2014

Un accord de partenariat entre le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Groupe Cevital a été signé le 9 février 2014 au siège de l’Ambassade du Japon à Alger. La cérémonie de signature s’est déroulée en présence de Son Excellence Monsieur Tsukasa Kawada, Ambassadeur du Japon en Algérie, Mme Cristina Amaral, Représentante résidente du PNUD, M. Abed Malek, Secrétaire Général du Groupe Cevital, M. Toufik Djouama Sous-directeur des Relations Economiques et de la Coopération Internationales (DGRECI) au Ministère des Affaires Etrangères (MAE) et M. Mohamed Tahar Chalal, Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Emploi (ANEM).

L’accord signé porte sur l’implication du Groupe Cevital dans le projet Força « Appui à l’accès des jeunes au premier emploi », projet financé par le Gouvernement du Japon, qui s’engage à recruter une dizaine jeunes primo-demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion, dans ses unités à Bejaia, Bouira, Jijel, Oran et Sétif.

Il s’agit d’élargir l’approche Força, orientée jusque-là vers la société civile, au secteur privé, à travers l’engagement des entreprises les plus dynamiques afin de rechercher des solutions idoines à la question du chômage des jeunes notamment ceux ayant un profil en difficulté d’insertion, et cela par une adaptation ou une reconversion de profils et amélioration de l’employabilité.

Soulignant l’importance du secteur privé dans la création d’emploi, le Directeur Général de l’ANEM, M. Mohamed Tahar Chalal soutient que « 71% des placements sont assurés par le secteur privés alors que le secteur public ne pourvoit que 29%».

Tout en remerciant le Gouvernement du Japon et le PNUD pour leur appui à l’effort de l’Algérie pour son développement socio-économique, le Sous-directeur de la DGRECI, M. Toufik Djouama souhaite «que cet accord crée une impulsion pour la promotion de l’emploi des jeunes en Algérie» en ajoutant «que le Groupe Cevital, comme partenaire pilote, est un choix judicieux, vu les capacités avérées du Groupe et espère que l’expérience soit élargie à d’autres entreprises».

A ce propos, Mme Cristina Amaral, Représentante résidente du PNUD en Algérie, a souligné «l’importance de cet accord puisqu’il permet d’orienter les efforts collectifs vers la même direction, à savoir, la promotion de l’emploi des jeunes, qui constitue une des priorités du programme du développement de l’Algérie». Mme Amaral a ajouté «qu’il était indispensable d’œuvrer pour une forte croissance économique tout en veillant au développement durable et à l’investissement dans le capital humain… le mandat du PNUD est, justement, d’accompagner l’Algérie par un apport d’expertise et de partage d’expériences pour concrétiser ces objectifs».

Pour sa part, le Secrétaire Général de Cevital a exprimé « la satisfaction du Groupe d’être le partenaire pilote, et souhaite l’implication d’autres entreprises algériennes».

Pour rappel, le Groupe Cevital est une entreprise leader dans le secteur de l'industrie agroalimentaire, crée par l’homme d’affaire Issad Rebrab en 1998. Elle intervient également dans d’autres secteurs économiques : Services & Manufactures, Construction, Distribution, Industries Primaires. Son chiffre d’affaire pour l’année 2013 est de 4 Milliards $. Le total de son effectif est plus de 12 000 employés.

Le projet Força, dans sa phase initiale, a placé 60 jeunes au sein de 25 associations dans la wilaya d’Adrar, Djelfa, Skikda et Tiaret.

Après Cevital, d’autres entreprises sont appelées à adhérer à la démarche.