Programme de développement post-2015

g

Le PNUD a entamé une conversation mondiale sans précédent grâce à laquelle tous les citoyens peuvent contribuer à façonner le prochain agenda de développement, après l'échéance des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

Trois des huit objectifs du Millénaire pour le développement - sur la pauvreté, les bidonvilles et l'eau - ont été atteints avant l'échéance de 2015, mais il reste encore beaucoup à faire. Le prochain cadre de développement - l'agenda post-2015 - devrait s'appuyer sur les leçons tirées du travail effectué pour réaliser les OMD, qui ont structuré les activités de développement des Nations Unies depuis le Sommet du Millénaire en 2000.

Cette conversation mondiale s'appuie sur les besoins, l'expérience et l'expertise des citoyens de la planète:

  • Dans près de 100 pays, des groupes de citoyens appuyés par l'ONU organisent des conférences et des ateliers pour déterminer ce qui doit être inclus dans le prochain programme mondial de développement.
  • Des milliers de personnes, y compris des experts internationaux, participent en personne ou en ligne à ces consultations thématiques mondiales sur la manière d'intégrer les onze points suivants à l'agenda post-2015: les inégalités, la santé, l'éducation, la croissance et l'emploi, l'environnement, la gouvernance, les conflits et la sécurité, la dynamique des populations, la faim, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l'énergie et l'eau.
  • My World, une enquête mondiale disponible en 10 langues, invite les gens à voter pour six des 16 priorités qui devraient faire partie du prochain programme de développement.

Le PNUD et ses partenaires du Groupe de développement des Nations Unies, qui réunit 32 fonds et programmes des Nations Unies, s'assurent que des acteurs variés et représentant divers milieux participent aux discussions, y compris les entreprises du secteur privé ainsi que tous les les niveaux du gouvernement ainsi que les groupes les plus vulnérables dont les femmes, les jeunes et les personnes handicapées.

Les résultats de cette conversation mondiale donneront un aperçu de ce que les citoyens de la planète attendent du prochain programme de développement. Son analyse alimenteront le travail du Groupe de haut niveau de personnalités éminentes sur le programme de développement post-2015, mis en place par le Secrétaire général Ban Ki-moon, ainsi que le processus multilatéral formel. Les données recueillies seront mises à la disposition du public plus tard cette année.