PRIORITÉS

Environnement et
Résilience

Biodiversité et écosystèmes

L’Algérie est devenue Partie à la Convention sur la diversité biologique (CDB) en 1996. Le PNUD appuie les efforts du Gouvernement algérien pour mettre en œuvre le Plan stratégique 2011-2020 de la CDB au niveau national ainsi que le troisième objectif de la CDB dédié à l’accès aux ressources génétiques et au partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation. Avec l’appui du PNUD, l’Algérie a récemment adopté sa nouvelle Stratégie et plan d’actions nationaux pour la diversité biologique 2016-2030, qui mise sur la coordination et l’implication des secteurs institutionnels clefs, et développé un plan de gestion intégrée pour le complexe des zones humides de Guerbès (site Ramsar). La conservation de la biodiversité et l’utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels algériens, qui couvrent 44% du territoire national, font aussi l’objet d’un programme de coopération avec le Gouvernement.

Lutte contre les changements climatiques

L’Algérie est également Partie à la Convention‐Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), au Protocole de Kyoto et à l’Accord de Paris sur le climat. À l’instar des pays de sa région, l’Algérie est particulièrement sensible aux effets des changements climatiques (raréfaction des ressources hydriques, désertification, événement climatiques extrêmes), qui constituent de sérieux défis pour la population, pouvant accroitre leur insécurité alimentaire et freiner le développement socioéconomique du pays.

En septembre 2015, la contribution prévue déterminée au niveau national de l’Algérie a été soumise au secrétariat de la CCNUCC. Celle‐ci projette, d’ici 2030, une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 7% par les moyens nationaux et pouvant atteindre jusqu’à 22% avec un soutien international. Avec l’appui du PNUD, l’Algérie initie le processus d’élaboration de la troisième communication nationale et du premier rapport biennal à la CCNUCC, un processus qui renforcera la base d’informations disponibles et les capacités des institutions clefs en vue de l’intégration de l’atténuation des changements climatiques dans l’action de développement nationale et les stratégies sectorielles pertinentes.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Algérie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe